DERNIER SALUT AUX HABITANTS/ 6 décembre-Briscope

 

Pilova      Au-revoir c’est « à tout à l’heure » en beaucoup plus long, plus loin et plus    incertain. On n’est pas sûr de revenir mais ça réconforte le moment de partir.  On part et on laisse quelque chose… ou peut-être on a peur d’être oublié…

Jean-vic    Mais les Pérouses on pourra pas oublier!

Squatteur    Y a les bâtiments et surtout y a les habitants!

                                         Pilova   Au-revoir parce que la prochaine fois on se reconnaîtra .

 

Leave a Reply